Les occasions n’ont pas manquées et le numéro 10 a longtemps été frustré après 4 finales de grands tournois perdues (Coupe du monde 2014, Copa America 2007, 2015 et 2016). Le 11 juillet dernier, face au Brésil de Neymar au Maracanãn un but inscrit par Angel Di Maria avait été suffisant à la joie de l’Albiceleste et du sextuple Ballon d’Or.